[A foci of Schistosomiasis mekongi rediscovered in Northeast Cambodia: cultural perception of the illness; description and clinical observation of 20 severe cases]

Hdl Handle:
http://hdl.handle.net/10144/17298
Title:
[A foci of Schistosomiasis mekongi rediscovered in Northeast Cambodia: cultural perception of the illness; description and clinical observation of 20 severe cases]
Authors:
Biays, S; Stich, A H; Odermatt, P; Long, C; Yersin, C; Men, C; Saem, C; Lormand, J D
Journal:
Tropical Medicine & International Health
Abstract:
RésuméLa découverte en 1992 d'une population présentant des signes cliniques d'hypertension portale très évoluée a permis la redécouverte d'un foyer de bilharziose 'oublié' pendant plus de vingt ans dans la province de Kracheh au nord-est du Cambodge. Des éléments de la perception culturelle de la maladie par la population et des observations cliniques sur la morbidité grave provoquée par Schistosoma mekongi sont présentés. Les entretiens avec les patients et la population des villages alentours révèlent que la bilharziose a de lourdes conséquences psychosociales: angoisse de la mort, infirmité, invalidité. Les symptômes sont bien identifiés et auraient augmenté ces vingt dernières années. Ils font l'objet de dénominations et de traitements traditionnels spécifiques. Les descriptions cliniques de 20 patients illustrent la pathologie grave observée dans l'hôpital de Sambour, au nord de la province de Kracheh. Elles montrent le pouvoir pathogène de S. mekongi aux différents âges de la vie (de 7 à 58 ans): cachexie, hépatosplénomégalie, retard de croissance et pubertaire, décompensation d'hypertension portale avec ascite et rupture de varices oesophagiennes. L'efficacité du traitement à ces stades avancés de la maladie est inconstant: le suivi des patients sur 30 mois montre que 5 d'entre eux sont décédés, 5 se sont améliorés puis ont récidivés, 3 étaient dans des états stationnaires et 5 se sont nettement améliorés, 2 ont été perdus de vus. Les observations cliniques et les entretiens montrent qu'une pathologie très sévère, aux graves conséquences individuelles et communautaires, est présente dans la province de Kracheh. Cette maladie est liée à une infection par S. mekongi mais l'aggravation des symptômes par d'éventuelles infections associées est à préciser. A un stade avancé de la maladie le pronostic vital est très réservé même après traitement. Ces observations démontrent l'importance d'une intervention globale à long-terme sur toute la population touchée, à des degrés divers, par cette maladie. SUMMARY: In 1992 a foci of Schistosomiasis mekongi was rediscovered in the province of Kracheh in Northeast Cambodia. Severe clinical signs due to portal hypertension, which were frequently observed in this population, allowed the discovery of this 'forgotten' focus. Elements of the perception of the population and clinical observations of 20 severe cases due to S. mekongi infections are presented. Interviews with patients and villagers of the area of Kracheh showed severe psychosocial impact including fear from death, infirmity and invalidity. The symptoms of schistosomiasis were well known by the population and were reported to have increased in frequency in the last two decades. They have received traditional names and specific traditional treatment. (ABSTRACT TRUNCATED)
Affiliation:
Médecins sans Frontières, Suisse. Odermatt_Biays@hotmail.com
Publisher:
Wiley-Blackwell
Issue Date:
Oct-1999
URI:
http://hdl.handle.net/10144/17298
PubMed ID:
10583900
Additional Links:
http://www.blackwell-synergy.com/loi/tmi
Language:
null
ISSN:
1360-2276
Appears in Collections:
Other Diseases

Full metadata record

DC FieldValue Language
dc.contributor.authorBiays, S-
dc.contributor.authorStich, A H-
dc.contributor.authorOdermatt, P-
dc.contributor.authorLong, C-
dc.contributor.authorYersin, C-
dc.contributor.authorMen, C-
dc.contributor.authorSaem, C-
dc.contributor.authorLormand, J D-
dc.date.accessioned2008-01-31T17:09:18Z-
dc.date.available2008-01-31T17:09:18Z-
dc.date.issued1999-10-
dc.identifier.citation[A foci of Schistosomiasis mekongi rediscovered in Northeast Cambodia: cultural perception of the illness; description and clinical observation of 20 severe cases] 1999, 4 (10):662-73 Trop. Med. Int. Healthen
dc.identifier.issn1360-2276-
dc.identifier.pmid10583900-
dc.identifier.urihttp://hdl.handle.net/10144/17298-
dc.description.abstractRésuméLa découverte en 1992 d'une population présentant des signes cliniques d'hypertension portale très évoluée a permis la redécouverte d'un foyer de bilharziose 'oublié' pendant plus de vingt ans dans la province de Kracheh au nord-est du Cambodge. Des éléments de la perception culturelle de la maladie par la population et des observations cliniques sur la morbidité grave provoquée par Schistosoma mekongi sont présentés. Les entretiens avec les patients et la population des villages alentours révèlent que la bilharziose a de lourdes conséquences psychosociales: angoisse de la mort, infirmité, invalidité. Les symptômes sont bien identifiés et auraient augmenté ces vingt dernières années. Ils font l'objet de dénominations et de traitements traditionnels spécifiques. Les descriptions cliniques de 20 patients illustrent la pathologie grave observée dans l'hôpital de Sambour, au nord de la province de Kracheh. Elles montrent le pouvoir pathogène de S. mekongi aux différents âges de la vie (de 7 à 58 ans): cachexie, hépatosplénomégalie, retard de croissance et pubertaire, décompensation d'hypertension portale avec ascite et rupture de varices oesophagiennes. L'efficacité du traitement à ces stades avancés de la maladie est inconstant: le suivi des patients sur 30 mois montre que 5 d'entre eux sont décédés, 5 se sont améliorés puis ont récidivés, 3 étaient dans des états stationnaires et 5 se sont nettement améliorés, 2 ont été perdus de vus. Les observations cliniques et les entretiens montrent qu'une pathologie très sévère, aux graves conséquences individuelles et communautaires, est présente dans la province de Kracheh. Cette maladie est liée à une infection par S. mekongi mais l'aggravation des symptômes par d'éventuelles infections associées est à préciser. A un stade avancé de la maladie le pronostic vital est très réservé même après traitement. Ces observations démontrent l'importance d'une intervention globale à long-terme sur toute la population touchée, à des degrés divers, par cette maladie. SUMMARY: In 1992 a foci of Schistosomiasis mekongi was rediscovered in the province of Kracheh in Northeast Cambodia. Severe clinical signs due to portal hypertension, which were frequently observed in this population, allowed the discovery of this 'forgotten' focus. Elements of the perception of the population and clinical observations of 20 severe cases due to S. mekongi infections are presented. Interviews with patients and villagers of the area of Kracheh showed severe psychosocial impact including fear from death, infirmity and invalidity. The symptoms of schistosomiasis were well known by the population and were reported to have increased in frequency in the last two decades. They have received traditional names and specific traditional treatment. (ABSTRACT TRUNCATED)en
dc.languagefre-
dc.language.isonullen
dc.publisherWiley-Blackwell-
dc.relation.urlhttp://www.blackwell-synergy.com/loi/tmi-
dc.rightsArchived on this site with the kind permission of Wiley-Blackwellen
dc.subject.meshAdolescenten
dc.subject.meshAdulten
dc.subject.meshAnimalsen
dc.subject.meshCambodiaen
dc.subject.meshChilden
dc.subject.meshFemaleen
dc.subject.meshHumansen
dc.subject.meshMaleen
dc.subject.meshMiddle Ageden
dc.subject.meshPrognosisen
dc.subject.meshSchistosomaen
dc.subject.meshSchistosomiasisen
dc.title[A foci of Schistosomiasis mekongi rediscovered in Northeast Cambodia: cultural perception of the illness; description and clinical observation of 20 severe cases]-
dc.contributor.departmentMédecins sans Frontières, Suisse. Odermatt_Biays@hotmail.comen
dc.identifier.journalTropical Medicine & International Healthen

Related articles on PubMed

All Items in MSF are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.