• Capitalisation de la mise en œuvre de la chimio-prévention du paludisme saisonnier au Niger

      Koscalova, Alena; Ousmane, Fassouma; Jimenez, Enrique; Médecins Sans Frontiéres (2014-11-18)
      La chimio-prévention du paludisme saisonnier (CPS) a été mise en œuvre au Niger en 2013, conformément aux recommandations de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et à la politique nationale de lutte contre le paludisme (PNLP). Elle s'est déroulée sous la forme d'une campagne de masse qui a consisté en l'administration de doses curatives de sulphadoxine-pyriméthamine et d'amodiaquine durant trois jours, à un mois d'intervalle entre juillet et novembre, aux enfants de 3 à 59 mois. La population cible des enfants de 3 à 59 mois résidant dans 12 aires de santé (AS) de cinq districts sanitaires (DS) (Magaria, Madaoua, Bouza, Madaraounfa et Guidam-Roumdji) répartis dans trois régions du Niger (Zinder, Tahoua, Maradi) a été initialement estimée à 139 000. Cette estimation a été revue à la hausse de 50 % à l'issue de recensements exhaustifs effectués dans les différents DS, portant le nombre total d'enfants ciblés par la CPS à 206 000. Les médicaments de CPS, disponibles sous la forme de plaquettes alvéolées combinant le SP et l'AQ, ont été distribués par plus de 2 000 agents communautaires encadrés par 90 superviseurs, et ce, sur un ensemble de 179 sites fixes et de 75 sites fixes avancés et par 99 équipes faisant du porte-à-porte. Seules les équipes du COB dans le DS de Guidam Roumdji ont surveillé la prise des médicaments pendant les trois jours. Dans les autres DS, seule la première dose de médicaments a été administrée sous surveillance, les deux autres ont été administrées à domicile par les accompagnants.
    • Evaluation of two emergency interventions: outbreak of malaria and epidemic of measles, DRC

      Alena Koscalova; Marta Iscla; Médecins Sans Frontiéres (2014-11-18)
      This report sets out the results of the evaluation of two emergency interventions: outbreak of malaria and measles epidemic, carried out by OCG in Orientale Province of the Democratic Republic of the Congo between June 2012 and July 2013. It is a retrospective evaluation that was done between March and May 2014, with the methodology based mainly on a review of documents and interviews with resource persons. Its objective was to capitalise on the lessons learned so as to improve preparation and response capacity for future epidemics in similar situations. During the malaria outbreak, MSF led a four-month emergency intervention (28 June - 25 October 2012) targeting some 380 000 persons in the four health zones. In all, 58 761 cases of simple malaria were treated by the ambulatory units, and 3 537 cases of severe malaria were treated in four hospitalization units. In addition, 6 886 persons benefited from the "Test & Treat" strategy, 3 236 of whom (47%) tested positive and received ACT treatment. To respond to the measles epidemic, MSF intervened for nine months (November 2012 - July 2013) and covered some 741 000 persons in the seven health zones. In all, 26 804 cases of simple measles and 4 114 cases of complications were treated by MSF. In addition, 189 067 children between the ages of 6 months and 15 years were vaccinated against measles, with coverage ranging, according to surveys, from 87% to 97%.